• La culture numérique peut-elle servir l’entreprise citoyenne ?

    ebook-entreprise-culture-numerique-cigrefLe chapitre III de l’ouvrage du CIGREF « Entreprises & Culture Numérique », sous le titre : « Optimiser la performance globale de l’entreprise à travers la promotion du bureau numérique », se penche sur de grandes thématiques connexes à la société dans son ensemble :

    • L’appropriation par l’entreprise du développement durable
    • Des technologies socialement et économiquement émancipatrices
    • L’IT au cœur des initiatives de développement durable
    • Le travail à distance, une modalité structurelle de l’entreprise en réseau
    • Préserver la sphère individuelle de la connectivité permanente
    • Ethique et performance de la numérisation

    progres-bonheur-numerique

  • Culture numérique, comment valoriser le partage de connaissances ?

    partage-connaissancesL’intelligence collective comme source de création de valeur

    L’intelligence collective, le partage de connaissances sont le thème du chapitre II de l’ouvrage du CIGREF « Entreprises & Culture Numérique ». Quelles en sont les questions ?

    On peut imaginer que s’il est un sujet consensuel au sein d’une entreprise, c’est bien celui-ci. Mais il n’en questionne pas moins le numérique ! L’ouvrage cite d’ailleurs les propos de Benoît Sillard : « Le partage est créateur de valeur […] mais l’entreprise voit mal comment y retrouver son compte. C’est la raison pour laquelle son premier réflexe est d’utiliser la propriété intellectuelle et industrielle. […] Pourtant sur nombre de secteurs innovants de rupture, la logique du partage diminue les coûts et les risques »1

  • Culture numérique, quelle promesse de création de valeur pour l’entreprise ?

    ebook-entreprise-culture-numerique-cigrefLe CIGREF vient de publier « Entreprises & Culture Numérique », un ouvrage pour favoriser la transition et le développement des entreprises dans le monde numérique. Il doit permettre de développer une représentation partagée des transformations culturelles liées au numérique. Il veut sensibiliser toutes les parties prenantes aux impacts de la culture numérique sur la création de valeur économique, sociétale et environnementale.

    Le CIGREF questionne le numérique !

    Convaincu que si la culture numérique semble bien être une promesse de création de valeur, il n’en minimise pas pour autant les écueils et les risques potentiels. Un tel changement culturel peut entraîner des effets de bord inconnus aujourd’hui. Ces risques doivent être envisagés en lien avec l’homme mettant en œuvre ces technologies et les nouvelles méthodes managériales qui les accompagnent. C’est pourquoi des questions sont posées à l’issue de chacun des 7 chapitres de ce livre. 

  • Quels sont les ressorts de l’engagement numérique ?

    engagement-numeriqueComment mobiliser les utilisateurs ?

    J’ai toujours été attiré par la question « Pourquoi ça marche ? » avant la question « Comment ça marche » ?

    C’était un mardi en fin d’après-midi, il y a environ 4 ans, je participais à une rencontre à Paris sur le thème des « Annuaires d’entreprise et Référentiels ». Une douzaine de Maîtres d’ouvrage y exposaient leurs retours d’expérience en la matière. Durant les exposés, plusieurs des contributeurs témoignaient sincèrement de leurs difficultés à obtenir l’engagement de tous les acteurs (quelques centaines d’utilisateurs) pour nourrir ces Annuaires et ces Référentiels de données. 

  • Quelle différence entre éthique en management et éthique numérique ?

    management-ethiqueDans un monde où le numérique prend de plus en plus de place, le questionnement sur l’éthique en management se doit d’inclure une réflexion de l’utilisation du numérique dans ses pratiques.

    Par conséquent, répondre à la question « Peut-on concilier éthique et numérique en entreprise ? » posée par M. Epinette est, je le pense, très proche de « L’entreprise doit-elle être éthique ? ». Thème que j’avais abordé dans ma thèse professionnelle de l’EMSI (Grenoble Ecole de Management) en 2010, en me posant la question suivante : « L’entreprise peut-elle être éthique ou bien morale ? ».

    C’est une question que l’on doit se poser, surtout dans un contexte de réorganisation d’un service qui a des conséquences sur les conditions de travail des employés, mais qui peut aussi, dans certains cas, en avoir sur leur carrière et leur emploi. 

  • Le numérique peut-il révolutionner l’univers immobilier ?

    immobilier-numeriqueS’il est un secteur d’activité traditionnel, c’est bien celui de l’immobilier.

    D’une part, la prestation généralement proposée dans ces métiers est on ne peut plus concrète, avec une dimension physique affirmée et une fixité géographique indubitable.

    D’autre part, et ceci ayant peut-être été engendré par cela, les chasses gardées, le culte du secret et de l’information exclusive cachée bien au chaud, sont inscrits au plus profond des gènes de la culture immobilière depuis des décennies.

  • Le numérique peut-il changer le quotidien des malades?

    e-santeEn France 17,5% de la population est âgée d’au moins 65 ans, un français sur 10 a au moins 75 ans. Selon des études, une personne sur trois devrait avoir plus de 60 ans d’ici 2060 (source INSEE).

    Ce phénomène peut s’expliquer par l’augmentation de l’espérance de vie qui elle-même peut s’expliquer, en partie, par les progrès de la médecine et des nouvelles technologies. Le vieillissement de la population engendre une augmentation de la dépendance, mais aussi du nombre de malades.

    En France, 860 000 personnes sont atteintes d’Alzheimer. Il manque encore de structures d’accueil, de médecins spécialisés ou d’infirmières. Il semble que les avancées technologiques pourront pallier un minimum à ces manques d’ici quelques années, mais jusqu’à quel point?