• Quelle éthique pour l’homo sapiens technologicus hic & nunc ?

    Les TIC, entre mythes et réalités

    homo-sapiens-technologicus« Ni la matière, ni l’espace, ni le temps ne sont depuis vingt ans ce qu’ils étaient depuis toujours. Il faut s’attendre que de si grandes nouveautés transforment toute la technique… On saura transporter ou reconstituer en tout lieu (…) le système d’excitations (…) que dispense en un lieu quelconque un objet ou un événement quelconque. Les œuvres acquerront une sorte d’ubiquité. Leur présence immédiate ou leur restitution à toute époque obéiront à notre appel. Elles ne seront plus seulement dans elles-mêmes, mais toutes où quelqu’un sera, et quelque appareil. Elles ne seront plus que des sortes de sources ou des origines, et leurs bienfaits se trouveront ou se retrouveront entiers où l’on voudra. Un soleil qui se couche sur le Pacifique, un Titien qui est à Madrid ne viennent pas encore se peindre sur le mur de notre chambre aussi fortement et trompeusement que nous y recevons une symphonie.(…) Cela se fera. Peut-être fera-t-on mieux encore, et saura-t-on nous faire voir quelque chose de ce qui est au fond de la mer (…)».
    Paul Valery, La conquête de l’ubiquité, 1928

    80 ans plus tard, la vision de Paul Valery a conservé toute son actualité. Elle témoigne d’une clairvoyance sur le progrès technique à laquelle nous, contemporains, sommes peu accoutumés. Le futur qu’elle imagine est devenu notre présent.

  • Un colloque CIGREF questionne le numérique sur l’éthique !

    Ethique et Numérique, quels enjeux pour l’entreprise ?

    C’est LA question centrale posée à un panel d’experts en matière d’éthique, qu’ils soient praticiens chargés de la décliner dans le monde professionnel, ou universitaires, chercheurs chargés de l’étudier et/ou de l’enseigner…

    cigref-colloque-ethique-numerique

    Si l’éthique est déjà par nature complexe à définir, ce que rappelleront le Professeur de philosophie Philippe Goujon et Malik Bozzo Rey, Docteur en philosophie, sa mise en perspective avec le numérique relevait d’un autre défi ! 

  • Peut-on avoir uniquement une vie numérique ?

    Interview-Lily-NumeriqueQuestions à Lily,
    100% numérique…
    sur la vie numérique !

    Aujourd’hui, je travaille en agence pour finaliser ma formation en marketing digital à l’école Sup de Pub Paris. Alors quoi de mieux que de m’adresser aux personnes expérimentées pour parfaire mon expérience ?

    J’ai donc décidé d’interviewer Lily du site Un Vrai Bijou, un petit personnage virtuel. La particularité de Lily est d’exister seulement sous forme numérique, pourtant elle anime son site qui, à ce jour, est essentiellement un blog sur le thème du bijou.

    C’est l’occasion de lui poser bon nombre de questions, car le web est sa matrice, Google son autoroute, son site sa seule raison d’exister. Lily est 100% numérique ! Elle a donc une bonne expérience du sujet. 

  • Le numérique nous a-t-il pris de vitesse ?

    acceleration-numeriqueNous Humains,
    pouvons-nous encore faire face à l’accélération exponentielle du monde numérique?

    Qui n’a pas remarqué l’accélération du monde qui nous entoure vit sur une autre planète !

    Jusque-là, les humains ont toujours réussi à s’adapter aux évolutions de leur environnement. En ont-ils encore le temps désormais ou sont-ils emportés dans un tourbillon numérique qui les dépasse ?

    Au fil des âges, toutes les technologies ont apporté leur cortège de bouleversements auxquels il a fallu s’habituer, mais aussi maitriser, contrôler, réguler… Il semble bien que notre patrimoine génétique soit naturellement équipé à la fois pour évoluer et pour faire face aux mutations que provoquent nos légitimes aspirations de progrès ! C’est du moins ce que l’on peut globalement constater à travers l’histoire de l’humanité. 

  • Quel langage commun pour la grande transformation ?

    langage-transformation-numeriqueLa DSI a présidé avec les Métiers à toutes les transformations

    Depuis les années 70, la DSI a présidé avec les Métiers à toutes les transformations S.I. et Processus de l’entreprise. Durant ces 20 dernières années, j’ai eu la chance de rencontrer en tête à tête plus de 1800 DSI et chefs de projets dans le cadre de l’Université de Technologie de Compiègne. Je peux témoigner de leur capacité d’adaptation aux transformations de l’entreprise. Ils ont quitté leur « tour d’ivoire » et sont devenus les partenaires des Métiers et de la DG. Ces DSI, appuyés par les SSII et les consultants, ont excellé dans deux types d’innovations : les « innovations opérationnelles et d’infrastructure » et les « innovations en matière de produits et de services ». Ils ont su co-construire avec les Architectes d’entreprise, et les Pilotes de Processus, des liens fertiles et des collaborations durables. 

  • Google, un bond de Géant… pour le transhumanisme ?

    google-transhumanismePlus de 90% des français utilisent Google comme moteur de recherche principal. Occupant la seconde place de la capitalisation boursière après celle du pétrolier ExxonMobil, Google est aujourd’hui le leader mondial de la navigation internet. Mais pas seulement. Google ne cesse d’accroître son champ d’investigation à travers ses investissements dans les industries et technologies du futur, c’est-à-dire celles de la robotique (Boston Dynamics), de l’intelligence artificielle (DeepMind) et des objets connectés (Nest). Bien plus qu’un moteur de recherche, Google est aujourd’hui une géante entreprise des NBIC (nanotechnologies, bio-ingénierie, informatique et science cognitives).

    Suite à la condamnation récente de Google par la CNIL sur leur politique de collecte, de traitement et de durée de conservation des données personnelles, le Géant du web est aujourd’hui au cœur du débat sur la protection des données et la confidentialité des correspondances. Mais ce n’est pas tout : Google inquiète par son hégémonie gargantuesque sur le marché. Le monopole de Google est-il dangereux pour l’économie européenne ? Si Google rachète de manière stratégique les sociétés les plus innovantes, y aura-t-il encore une place à l’avenir pour la concurrence? Notre destin est-il entre les mains de Google ? 

  • La culture numérique en débat !

    Comment repenser la contribution du numérique au monde de demain ?

    De l’éthique à la confiance, en passant par les usages, nos pratiques doivent être interrogées au prisme du numérique qui façonne le monde de demain. Trois experts invités de 01 business répondent aux questions de Frédéric Simottel sur BFM Business.

    • Georges Epinette, vice-président du CIGREF, DOSI du groupement des Mousquetaires
    • Serge Soudoplatoff, cofondateur de Sooyoos et de Scanderia, Business Angel d’hellomentor et Nukkik
    • Christophe Deshayes, président de Tech2innovate, co-auteur de « petit traité du bonheur 2.0 »

    Epinette-Deshayes-Soudoplatoff

    Comment prendre conscience de cette culture numérique, de quel numérique parlons-nous, si les objets connectés venaient à notre secours…