Education Formation

  • Big data dans l’éducation, le nouveau big bang ?

    bigdata-educationDonnées, algorithmes, data… et éducation

    Il ne se passe plus une journée sans que le big data ne fasse les gros titres des médias. Porté par l’essor du web, l’EMC estime que près de 90 % des données récoltées depuis le début de l’humanité ont été générées durant les 2 dernières années. De multiples acteurs – privés, publics, associatifs, scientifiques – se positionnent afin de développer leurs compétences analytiques et d’améliorer le traitement des données collectées.  D’ici 2018, plus de 10 000 emplois directement liés au Big Data devraient être ainsi créés. Industrie, marketing, santé, transport… Cette explosion du volume des données ouvre de multiples champs d’application dans des secteurs riches et variés. Le dernier impacté par ce big bang de la data ? Celui de l’éducation ! Dans cet environnement réputé pour son conservatisme et ses traditions, le petit monde de l’apprentissage prépare en silence sa révolution…

  • Education numérique : quels changements pour quelles valeurs ajoutées ?

    happy children holding digital tablet

    happy children holding digital tablet

    L’avènement des nouvelles technologies d’information et de communication a entraîné un bouleversement profond de nos modes de vie et de nos manières de penser. L’accès facilité à l’information a une influence non seulement sur nos connaissances, mais également sur notre perception du monde. Dans le secteur de l’éducation, l’utilisation d’Internet et des nouvelles technologies a un impact indéniable sur les pratiques pédagogiques et leur assimilation. Quels sont les enjeux et les bénéfices de l’éducation numérique ? Comment les enseignants peuvent-ils tirer parti de ces outils qui redéfinissent les usages et les modes d’apprentissage ?

  • Le numérique influence-t-il la pédagogie ?

    Quand deux logiques contraires entrent dans l’amphi…

    Parmi les questions que pose le numérique, beaucoup concernent le secteur de l’éducation et de la formation. Par exemple, peut-on toujours enseigner de la même façon alors que l’on est entré dans le monde numérique ?

    Alain Finkielkraut

    Michel Serres

    Ce fut le thème de l’émission « Répliques » de France Culture « l’école dans le monde qui vient », échange entre Alain Finkielkraut, écrivain, philosophe et essayiste, et Michel Serres, philosophe, épistémologue, membre de l’Académie française. Le premier défendait un certain scepticisme concernant l’évolution numérique en revendiquant l’avatar de « Grand-Papa Ronchon » ; et le second plaidait au contraire pour le nouveau monde de sa « Petite Poucette ».
    Ces deux personnages, évadés du « Discours sur la Vertu » prononcé par Michel Serres  à l’Académie Française1, vivent dans le même monde mais leurs logiques s’opposent. La devise de Petite Poucette est « maintenant, tenant en main le monde » à laquelle rétorque Grand-Papa Ronchon : « Non point en réalité, mais virtuellement » !

    Le numérique impose une rééquilibration dans la relation pédagogique

    Dès lors, Alain Finkielkraut interroge : « Tout change, que nous le voulions ou non et notamment la relation pédagogique. Les hussards noirs de la République sont désormais habillés en Hermès. Faut-il comprendre que le règne de la parole enseignante est terminé et que les nouveaux réseaux ont sonné le glas des vieux maitres ? ».